80 fermes de Gascogne se regroupent pour vous garantir le meilleur de leur terroir

Le terroir Gascon

L’histoire du Foie Gras

De l’Egypte …. 

fresque-egyptienne-gavageL’histoire gourmande du foie gras remonte à plus de 4 500 ans et prend ses racines dans le berceau de l’humanité. C’est en observant les oies et les canards sauvages, en provenance du Nord de l’Europe, se gaver naturellement avant et au cours de leur migration, que les Egyptiens découvrirent le foie gras. La découverte d’une fresque d’un tombeau égyptien, représente un esclave en train de gaver des oies avec des figues.

Ce phénomène naturel consiste pour les palmipèdes à se suralimenter afin de supporter l’hiver et d’accomplir de longs trajets.

….. En passant par le bassin méditerranéen ….. 

La technique du gavage a été diffusée par le peuple hébreu dans la Grèce Antique, l’Empire Romain et le bassin méditerranéen.

L’engouement pour le foie engraissé aux figues est tel que, dès le 4e siècle, « ficatum » (« aux figues ») devient l’appellation pour le Foie de tous les animaux engraissés. Il donnera quelques siècles plus tard le terme anatomique  ’Foie‘.

….. Jusqu’à son arrivée dans le Sud-Ouest. 

MaisC’est à la fin du Moyen-Âge que la pratique du gavage a franchi les Pyrénées et est arrivée en France. A partir de là, le développement de la production de palmipèdes à foie gras dans le Sud-Ouest repose à la fois sur les techniques de conservation propres à cette région ainsi qu’à l’introduction du maïs au XVIème siècle. Cette céréale particulièrement adaptée à l’alimentation des canards et des oies est rapportée du nouveau monde par bateau par Christophe Colomb et voit sa culture se développer dans cette région.

 

Culture et gastronomie gasconne

Blason_province_fr_GascogneAu coeur du Sud-Ouest, la Gascogne est une terre de convivialité qui regorge de traditions se perpétuant de générations en générations et enrichissant le patrimoine culturel local.

Réputé pour sa festivité et la chaleur de son accueil, le Sud-Ouest offre une douceur de vivre incomparable. Les traditions régionales s’y transmettent à travers les plaisirs de la table, la culture, le folklore local ou bien encore le sport et les jeux taurins.

 

Gastronomie Gasconne

Depuis plusieurs siècles, les hommes du Sud-Ouest travaillent dur leur terre pour n’en retirer que le meilleur. Généreuse, la gastronomie Gasconne puise toute sa richesse dans ses terres nourricières, sublimée par des recettes ancestrales révélant les saveurs authentiques des produits.

gastronomie-pageCette région offre un vaste éventail de produits tout aussi savoureux les uns que les autres, dont les vertus font saliver tous les gourmets : canards et oies à foie gras, poulets et chapons, boeufs, asperges, kiwis…

Paysans de Gascogne place au coeur de ses priorités la conservation et la transmission de cette mémoire culinaire précieuse, pilier de tout un patrimoine gastronomique.

 

Culture et folklore local

folkloreLa douceur de vivre du pays Gascon se revêt de blanc et rouge pour célébrer les traditionnelles férias landaises et basques qui se succèdent dans les villes et villages de juin à août. Tout au long de l’été, les festivités sont rythmées aux sons des bandas. Ce sont des petits groupes musicaux ambulatoires composés essentiellement de cuivres. Réelle spécialité musicale du Sud-Ouest, les bandas rythment les corridas et soutiennent les équipes de rugby dans les tribunes.

 

Sport / jeux taurins

taureauDans le Sud-Ouest, le sport et les jeux taurins sont empreints du terroir et de ses traditions. Le rugby est le sport emblématique par excellence du Sud-Ouest où il y est pratiqué par de nombreux passionnés.

La tauromachie est ancrée dans le Sud-Ouest depuis des générations qui viennent nombreux dans les arènes pour assister au spectacle. Trois types de tauromachie se perpétuent au Cap de Gascogne :

 

Le gavage traditionnel

Le gavage des canards et des oies est une pratique ancestrale qui remonte au temps des Égyptiens.

Le gavage consiste à les suralimenter avec savoir-faire et dextérité par des professionnels qualifiés. Dans leur habitat sauvage, les oies et les canards ont des facultés naturelles à se suralimenter afin d’accumuler des réserves énergétiques lors des périodes de migration ou bien de couvaison.

Seules des espèces sélectionnées d’oies et de canards sont utilisées pour la production de Foie Gras. Les producteurs Paysans de Gascogne élèvent des canards issus du croisement entre un canard de Barbarie et une cane Pékin : le canard Mulard. Ce dernier a démontré sa capacité à offrir un excellent Foie Gras et une viande rustique au goût reconnaissable.

oie-gavageLa période d’engraissement

Après 3 mois passés à l’air libre, les palmipèdes rentrent donc dans une période d’alimentation dirigée qui dure environ 12 jours pour les canards et 16 pour les oies.

Cette phase représente 10% de la durée d’élevage de l’animal.

Les canards reçoivent 2 repas par jour (les oies 3 par jour), à ration croissante, dont l’objectif est de remplir le jabot.

L’acte de gaver ne stresse pas l’animal qui s’habitue progressivement à recevoir la nourriture.

Une anatomie adaptée à l’engraissement

Les oies et les canards ont une anatomie particulière : leur tête et leur cou s’alignent parfaitement. Ils ne possèdent pas de glotte et leur oesophage élastique et non-cartilagineux permet d’introduire sans douleur l’embuc pour les nourrir.

Une nourriture rigoureusement sélectionnée

Les éleveurs Paysans de Gascogne n’offrent que le meilleur du maïs (en grain entier) à nos palmipèdes, garanti non OGM et d’origine du Sud-Ouest. En distribuant une alimentation riche en amidon (maïs), la transformation des sucres en acides gras conduit naturellement à un stockage de graisses dans les cellules du foie.